Pharmacie Centrale pharmacie homéopathique pharmacie de garde
Pharmacie Homéopathie centrale
27 BOULEVARD DE LA REPUBLIQUE
ou trouver pharmacie spécialisée en homéopathie
58200 Cosne sur Loire
Tél : www pharmaciecentrale fr
Fax : pharmacie centrale homépathiq

Mise à jour : 21 juillet 2014
 

» Commander

Votre Pharmacie

Accueil
Recherche
Ajouter aux favoris
Plan d'accès
S'inscrire à cette pharmacie
Flux RSS
F.A.Q. - Aide

Communiquer

Réservations
Petites annonces
Forum
Messagerie

Informations

Hospitalisation à domicile hospitalisation-domicile
Notre équipe
Tout pour mieux vous servir
Pharmacie automatisée
Homéopathie traitement-traitement-homéopathique
L'homéopathie en pré opératoire homeopathie-operation
Douleur et homéopathie homeopathie-douleur
se soigner avec les Oligo éléments oligo-elements-se-soigner
se soigner par Phytothérapie se soigner- homeopathie
Votre trousse à pharmacie trousse-pharmacie
Professionnels de santé
la pharmacie centrale de cosne ville-cosne-sur-loire
Femme enceinte et homéopathie grossese-hoemopathie
La contraception locale contraception-locale
la fièvre
La grippe
Chiens et chats
parapharmacie-parapharmacie
conseil pour la femme enceinte femme-enceinte
calendrier vaccinal
se soigner par remede homeopathique se soigner-homeopathie
les coliers cervicaux
Protection contre les piqures
Minceur
Sos allergie allergie-homeopathie
pilule du lendemain pilule-du-lendemain
Hypertension automesure pression hypertension-automesure
Hypertension automesure de la pression artérielle
dictionnaire des médicaments medicament-dictionnaire
la maladie veineuse maladie-veineuse-jambe-lourde
Migraine
Infection urinaire et hygiène infection-urinaire
La ménaupose-ménaupose
conseil pour maigrir conseil-maigrir
Phytothérapie
trisomie 21
automédication attention
la constipation la-constipation
Intestin irritable intestin-irritable
anxiété-anxiété
Arthrose
maladie d'alzheimer
conseil au voyageur
la déshydratation
Insolation coup de chaleur
la crampe-crampe
Torticolis
ordre des pharmaciens
Les dents de bebe
piqure
rhume rhinite rhinite-rhume-se soigner
la liposuccion
chute de cheveux
attention soleil
les astuces pour perdre du poids perdre-du-poids
bon ou mauvais régime bon-ou-mauvais-régime
guide diététique guide-dietetique
les examens de santé examen-sante
symptômes et maladie Estomac - Intestins - Foie
symptômes et maladies Œil - Bouche - Dents -
examens biologiques examen-sanguin
symptômes Cerveau - Nerfs - Mémoire-se soigner
symptomes Cœur - Seins - Poumons
symptomes et maladies Sexe - Reins - Système urinaire
symptomes et maladies Os – Articulations - Muscles
symptomes et maladies Peau - Ongles
Sang - Maladies métaboliques - Allergies
diététique
Vitamines, protéines, lipide
Guide diététique > Les Aliments
les regimes alimentaires régime-alimentaire
la sécheresse occulaire oeil-sec
la fatigue comment s en débarrasser
magnesium
arreter de fumer sans grossir
la boulémie
fatigue ou dépression
la peau grasse
hémorroides
mal dormir ce n est pas normal
ronflement comment s'en débarrasser
trou de mémoire ou maladie Alzheimer
Pas de pamplemousse avec certains médicaments
des microbes plein les mains
il suce son pouce
effets bénéfiques et néfastes du soleil
médicaments homéopathiques boiron
notice d'utilisation du site
réviser et passer son bac en pleine forme
Probiotiques et santé
Tout savoir sur les médicaments conseils medicament-conseil
nurofen-nurofen
le psoriasis
stop arret du tabac avec homéopathie boiron
Fatigue, surmenage, troubles du
rhume toux grippe se soigner
SOLEIL ET HOMEOPATHIE PATHOLOGIE soleil-homéopathie
La trousse homéopathique medicament-homeopathique
Les allergies et l’homéopathie allergie-homeopathie
rhume des foins et homéopathie
Troubles du sommeil et homéopathie sommeil-homeopathie
Mini-trousse HOMEOPATHIQUE de vos vacances
Nervosité de l’enfant et homéopathie enfant-homeopathie
Grossesse et homéopathie
soigner la grippe par homeopathie grippe-rhume-homeopathie
huiles essentielles attention danger
hoquet et homéopathie
Quels sont les plantes, les épices et les aliments anti-âge ?
homéopathie boiron nux,vomica,ignatia,pulsatilla,
Lèvres et homéopathies
HOMÉOPATHIE la bouche aphtes
sénior en bonne santé
constipation et homéopathie traitement-homeopathie
douleurs rhumatismes et homéopathie douleur
liste dees médicaments sans ordonnace conseils
calculs urinaires: que manger ?
les mycoses mycose-se sogner
sécherresse cutanée sécherresse-peau-seche
L aérophagie
l allaitement favorise la perte de poids
piercing tatouage attention danger
comment mesurer sa tension artérielle
le pied du diabétique attention danger
conseil mesure de la glycémie prise-mesure-glycemie-conseil
CHUTE DES CHEVEUX ENRAYER LA CHUTE chute-cheveux
histaminum
tombez malade aujourd'hui
la maladie de parkinson
alli ALLI Orlistat 60mg/antiobesité alli-alli
Bouffées de chaleur et ménaupose
arnica
grippe aviaire grippe porcine grippe du mexique
Diantalvic retrait
ECHINACEA ANGUSTIFOLIA
Trouver la pharmacie de garde gratuitement
Dépistage gratuit du cholestérol,sucre,tension
Ou jetter gratuitement vos aiguilles et bandelettes
Nos préparations homéopathique
Abies pectinata
Aconitum napellus
Actea racemosa
Abrotanum
Absinthium
Acetanilidum
Aconitum ferox
ADONIS VERNALIS
Aesculus glabra
Aethiops mercurialis mineralis
Agaricus bulbosus 2 CH
Alchemilla vulgaris
Agraphis nutans
Alchemilla vulgaris
Aletris farinosa
Alfalfa
Allium cepa
Allium sativum
Aloe
Alumina
Ammonium muriaticum
Ammonium phosphoricum
Amylium nitrosum
Anacardium orientale
Anagallis arvensis
Angelica sylvestris
Angustura vera
Antimonium crudum
Antimonium iodatum
Antimonium tartaricum
Aralia racemosa
Argentum metallicum
Argentum nitricum
Aristolochia clematitis
Arnica montana
Arsenicum Album
Arsenicum iodatum
Arsenicum metallicum
Artemisia vulgaris
Arum dracunculus
Arum triphyllum
Arundo donax
Asperula odorata
Atropinum
Aurum iodatum
Aurum metallicum
Aurum muriaticum
Aurum muriaticum natronatum
Azurite
Baptisia tinctoria
Baryta carbonica
Baryta muriatica
Belladonna
Bellis perennis
Benzoicum acidum
Berberis aquifolium
Berberis vulgaris
Bismuthum
Boldo
Borax
Bovista gigantea
Bromum
Bryonia
Buxus sempervirens
Cactus grandiflorus
Caladium seguinum
Calcarea carbonica ostrearum
Calcarea fluorica
Calcarea iodata
Calcarea phosphorica
Calcarea sulfurica
Calendula officinalis
Capsicum annuum
Carbo vegetabilis
Cascara sagrada
Caulophyllum thalictroidès
Causticum
Ceanothus americanus siccum
Chamomilla vulgaris
Chelidonium majus
Chimaphila umbellata
China rubra
Chininum sulfuricum
Chionanthus virginiana
Cina
Cineraria maritima
Cinnabaris
Clematis erecta
Clematis vitalba
Cocculus indicus
Cochlearia armoracia
Coffea cruda
Colchicum autumnale
Collinsonia canadensis
Colocynthis
Condurango
Conium maculatum
Convallaria majalis
Croton tiglium
Cupressus sempervirens
Cuprum aceticum
Cuprum metallicum
Cyclamen europaeum
Cynara scolymus
Digitalis purpurea
Drosera
Equisetum hiemale
Erigeron canadensis
Fagopyrum esculentum
Ferrum metallicum
Fluoricum acidum
Foenum graecum
Formicum acidum
Fumaria officinalis
Galium aparine
Gelsemium
Genista scoparia
Gentiana lutea
Geranium robertianum
Gingko biloba
Glechoma hederacea
Glonoinum
Graphites
Grindelia
Helianthus annuus
Helleborus niger
Heracleum sphondylium
Histaminum
Humulus lupulus siccum
Hyoscyamus niger
Iberis amara
Ignatia amara
Influenzinum
Iodum
Ipeca
Iris versicolor
Kalium bromatum
Kalium carbonicum
Kalium iodatum
Kalium muriaticum
Kalium nitricum
Kalium sulfuricum
Lithium carbonicum
Lonicera caprifolium
Magnesia carbonica
Magnesia muriatica
Magnesia phosphorica
Magnesia sulfurica
Manganum aceticum
Melilotus officinalis
Mercurius bi-iodatus
Mercurius corrosivus
Mercurius dulcis
Mercurius proto-iodatus
Mercurius vivus
Muriaticum acidum
Natrum carbonicum
Natrum phosphoricum
Natrum sulfuricum
Nerium oleander
Nitricum acidum
Nux vomica
Oxalicum acidum
Phosphoricum acidum
Picricum acidum
Sulfur
Sulfur iodatum
Sulfuricum acidum
Zincum metallicum
Agrimonia eupatoria
Ailanthus glandulosa
Dioscorea villosa
Dolichos prurens
Dulcamara
Hydrocotyle asiatica
Hypericum perforatum
Jaborandi
Juglans regia
Kalium arsenicosum
Avena sativa
Damiana
Eupatorium perfoliatum
POSOLOGIE DE L'HOMÉOPATHIE

Thèmes Santé

Actualités
Santé
Médication familiale
Diététique et santé
Sécurité alimentaire
Femme
Enfant
Homme
Psychologie - sexologie
Environnement

Guides Pratiques

Diététique
Analyses et examens
Symptômes et maladies

Mon compte

Connexion :
ou

Mot de passe perdu
LA SANTE EN VOYAGES

Thèmes Santé -> Actualités
publié le 04/07/2014

En voyage, même sans risques particuliers, une maladie ou un accident peuvent survenir et tout gâcher, y compris financièrement. Si vous voyagez dans un pays de l'Union européenne, demandez votre carte européenne d'Assurance maladie (gratuite et valable 1 an) sur le site www.ameli.fr, rubrique « mon compte ». Vous la recevrez dans un délai maximal de 2 semaines. Si c'est trop tard, téléchargez un certificat provisoire de remplacement valable 3 mois. Attention, chaque membre de la famille, enfants compris, doit avoir la sienne. Elle vous permettra de recevoir des soins dans un service de santé public sans avance de frais. Dans un établissement privé ou chez un médecin libéral, vous devrez payer et envoyer vos factures à votre retour pour être remboursé (sur la base des tarifs français).

 

Une bonne couverture médicale

Si vous partez sur un autre continent, seuls les soins urgents et imprévus sont pris en charge par la Sécurité sociale (dans la limite des tarifs forfaitaires français), à condition que vous justifiiez une situation d'urgence. Vérifiez aussi les conditions d'assurance proposées par votre banque avec votre carte bancaire et par votre mutuelle. Cela ne suffit pas toujours car les frais médicaux coûtent très cher dans certains pays : États-Unis, Japon, Brésil… Mieux vaut alors souscrire un contrat d'assistance garantissant rapatriement sanitaire et remboursement des frais médicaux.

Ordonnances dans les bagages

Si vous prenez un traitement pour une maladie chronique ou en cours, emportez vos ordonnances (au besoin traduites en anglais), avec le nom des médicaments en DCI (dénomination commune internationale). Prévoyez largement la quantité de médicaments au cas où vous seriez bloqué dans le pays ou dans un aéroport. Autre précaution : pas de suppositoires qui fondent à la chaleur ni de sprays qui se vident en avion ou en altitude.

SE PROTÉGER EFFICACEMENT

Avant de partir, renseignez-vous sur les maladies transmises par les différentes sortes de moustiques et autres insectes locaux, et sur les vaccins conseillés dans le pays de destination.

Vérifiez vos vaccins recommandés ou obligatoires en France, notamment contre la diphtérie, la poliomyélite, la tuberculose, la varicelle, la coqueluche, la rougeole et le tétanos. Si ces maladies sont aujourd'hui moins fréquentes en France (encore qu'on ait vu resurgir varicelle, coqueluche, rougeole et tuberculose), elles frappent toujours dans les pays en développement et les pays de l'ex-bloc soviétique.

Quels vaccins faire?

Pour connaître les vaccins utiles dans votre pays de destination, consultez les sites Internet fiables comme celui de l'Institut Pasteur. Adressez-vous au centre de médecine des voyages d'Air France ou à un centre de vaccinations internationales, dit aussi antiamarile (liste sur www.sante.gouv.fr). Ne vous arrêtez pas aux indications des voyagistes qui minimisent souvent les risques !

Pour de courts séjours et dans des conditions normales de voyage, il n'y a pas lieu de se faire vacciner contre toutes les maladies qui sévissent dans le pays, mais certains vaccins sont recommandés contre :

• L'hépatite A

Le virus est transmis essentiellement via l'eau et les aliments contaminés par les fèces dans les pays tropicaux et en voie
de développement. Vous pouvez être infecté même si vous séjournez dans un bon hôtel (par les glaçons par exemple).

• La fièvre jaune

lI n'existe aucun traitement spécifique de cette maladie virale transmise par les moustiques, et grave dans 50 % des cas. Le vaccin n'est pas toujours exigé pour un voyage en zone intertropicale, mais conseillé dans certains pays d'Afrique et d'Amérique du Sud.

• L'encéphalite japonaise

Transmise aussi par les moustiques, cette maladie virale sévit en Extrême-Orient et en Asie
du Sud-Est. La vaccination
n'est cependant conseillée qu'aux touristes voyageant dans des zones rurales pendant la mousson.

Gare au palu!

Contre le paludisme, pas de vaccin mais des traitements préventifs. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien car le traitement doit être adapté au degré de résistance du parasite aux médicaments antipaludiques, résistance variable selon les pays. Surtout ne les achetez
pas sur place, ils sont le plus
souvent faux, inefficaces voire dangereux ! Les antipaludiques n'étant pas efficaces à 100 %, protégez-vous avec des répulsifs à appliquer sur les zones découvertes du corps, des insecticides (diffuseur électrique, moustiquaire imprégnée) et portez des vêtements couvrants. Ces précautions protègent en même temps contre d’autres maladies transmises par les moustiques : la dengue et le chikungunya (Réunion, Antilles) en particulier.
 

 CONSEILS DE PHARMACIEN

Adaptez votre trousse de secours au type de voyage et à la destination. Toutefois, la base indispensable reste la suivante :

- antalgiques et antipyrétiques contre les douleurs et la fièvre, de préférence à croquer ou faire fondre sous la langue (lyocs) ; plutôt du paracétamol qui résiste mieux à la chaleur que l'aspirine et l'ibuprofène ;

- antispasmodique contre les maux de ventre ; pansements gastriques contre les brûlures d'estomac ; antidiarrhéique (à prendre sans eau) et antiseptique intestinal ;

- pansements individuels, extensibles et waterproof ;

- compresses individuelles, bande cohésive, sparadrap à découper sans ciseaux ; strips autocollants pour les coupures ;

- antiseptique cutané (dosettes ou lingettes) et tampons alcoolisés préconditionnés ;
- gel anti-inflammatoire contre contusions et hématomes ; pommade à l'arnica contre rougeurs et irritations de la peau ; crème antibrûlures contre les coups de soleil ;

-pince à échardes, ciseaux, thermomètre incassable à mettre en soute.

 

 VOYAGER AVEC UNE MALADIE CHRONIQUE

Aujourd'hui c'est possible, à condition tout de même de bien choisir sa destination et de prendre quelques précautions.

- Maladies cardiovasculaires

La plupart n'interdisent pas les voyages si elles sont stabilisées par les médicaments. Par prudence, faites un bilan complet (échographie, ECG, voire épreuve d'effort) avant de partir, en particulier en avion. Évitez les pays trop chauds et trop froids. Si vous portez un stimulateur cardiaque, signalez-le aux services de contrôle des aéroports avant de passer sous les portiques détecteurs de métaux.

- Diabète insulinodépendant

Si vous partez en avion, demandez à votre médecin une ordonnance autorisant
le transport d'insuline, du matériel d'injection et d'autosurveillance en bagage à main. Tenez compte des décalages horaires pour ajuster les doses d'insuline ou d'hypoglycémiant et
les heures d'injection.
Pendant le voyage et le séjour, contrôlez régulièrement votre glycémie.

- Asthme, allergie

Fuyez les logements humides et poussiéreux, ouverts seulement l'été, ce sont des nids à acariens. Préférez les hôtels et locations modernes aux sols carrelés. Les séjours dans des grandes villes polluées comme Mexico, Pékin ou Athènes ne sont pas recommandés mais pas contre-indiqués, moyennant un renforcement du traitement de fond. En avion, gardez avec vous une trousse contenant les traitements nécessaires en cas de crise, au besoin de l'adrénaline injectable (avec un certificat justifiant son transport, si nécessaire en anglais).

-Insuffisance rénale

De nombreuses stations balnéaires proposent des séjours dans des hôtels spécialement équipés. Il existe aussi des croisières destinées aux insuffisants rénaux, à bord de bateaux équipés de matériel de dialyse, mais dans les deux cas il faut réserver plusieurs mois à l'avance. En France, il faut également envoyer son dossier bien à l'avance au centre de dialyse le plus proche de son lieu de vacances.

 

 à savoir

SUR LE WEB

www.pasteur.fr : les fiches de l'Institut Pasteur sur les maladies infectieuses et tropicales à redouter selon les pays sont très complètes : causes, transmission, symptômes, traitements ou moyens de prévention.

www.diplomatie.gouv.fr : le ministère des Affaires étrangères actualise en permanence son site pour donner des conseils pratiques aux voyageurs, pays par pays, et des informations pour préparer un voyage.

 

SOYEZ VIGILANT !

Qui dit voyage dans un pays lointain et chaud dit souvent coups de soleil et tourista. Quelques précautions permettent d'éviter ces désagréments.

Ne partez pas sans une bonne crème solaire adaptée à votre type de peau, toujours d'indice de protection élevé sous les Tropiques, et pensez à l'appliquer plusieurs fois par jour. Sinon gare au coup de soleil et à l'insolation. Évitez de vous exposer trop longtemps et aux heures les plus chaudes. Ne vous croyez pas complètement protégé par un parasol : le sable, comme la mer, réfléchit les ultraviolets. Soyez particulièrement vigilant avec les enfantsPrévoyez aussi des lunettes de soleil efficaces pour toute la famille et, comme le recommande l'Association nationale pour l'amélioration de la vue, portez-les dès le matin, même par temps couvert.

Les kératites, autrement dit les coups de soleil de l'œil, sont fréquentes…

Non à la tourista

Autre ennemi du voyageur occidental : la tourista, une infection bactérienne digestive, transmise par l'eau et les aliments contaminés, qui survient en général au début du voyage. Diarrhées à répétition, nausées, douleurs abdominales, fièvre parfois… Les symptômes sont gênants et mettent KO. Pour éviter ce désagrément, lavez-vous souvent les mains, systématiquement après chaque repas et chaque passage aux toilettes.

Ne consommez (immédiatement si possible) que des aliments bien cuits, préparés sous vos yeux et servis chauds.

Ne buvez que des boissons en bouteilles capsulées ouvertes devant vous, sans glaçons. Pelez les fruits et renoncez aux coquillages, crustacés et glaces.

EVELYNE GOGIEN

 

 AU RETOUR

- Si vous avez pris un traitement préventif contre le paludisme pendant votre séjour, n'oubliez pas de le poursuivre au retour. Certains doivent se prendre encore 3 ou 4 semaines, un autre pendant 1 semaine. Demandez à votre pharmacien si vous avez un doute.

- Une consultation s'impose si vous avez eu un problème de santé inquiétant pendant le voyage : diarrhée sanglante, glaireuse ou purulente, fièvre et/ou fatigue persistante, problèmes de peau, douleurs au niveau du foie, teint jaune… Ou si vous avez été soigné dans un pays à l'hygiène précaire (points de suture, soins dentaires).

- En cas de maladie chronique, mieux vaut faire un bilan chez votre médecin traitant, notamment en cas d'aggravation.

 

BÉBÉ VOYAGEUR

Partir en vacances avec un bébé, a fortiori dans un autre pays, exige une bonne préparation. Prévoir une trousse à part contenant : du paracétamol pédiatrique en suspension buvable (avec seringue pour faciliter la prise) ou en sachets adaptés au poids de l'enfant ; du sérum physiologique en dosettes pour le nez et les oreilles ; un thermomètre incassable, auriculaire ou frontal à infrarouges, plus pratique ; un gel buccal antalgique si bébé fait ses dents ; des sachets de réhydratation orale (en pharmacie) en cas de diarrhée ; des boules à la citronnelle à accrocher au berceau ou à la poussette, des stickers ou des bracelets qui diffusent de la citronnelle pendant 2 à 3 jours, un répulsif antimoustiques spécial enfants (à partir de 6 mois), une moustiquaire, une crème ou un gel pour apaiser les piqûres.

 

 Retour...   Imprimer cette page 

 

Mentions légales  |  Notice légale  |  Copyright © 5679 - www.pharmattitude.fr  |